La migration Live pour Hyper-V sera enfin présente


Nos confrères de chez Bink.nu ont rassemblé les éléments sur les fonctionnalités attendues pour Windows Server 2008 R2. Bien que de nombreuses informations soient prévues dans les jours qui viennent à la PDC, nous pouvons déjà parler de certains sujets clés tels que Hyper-V R2 ou le support natif des fichiers VHD.

Voici donc une liste des principaux éléments que l’on pourra voir dans Windows Server 2008 R2 :

Hyper-V 2.0 R2

  • Live Migration : il s’agit de la capacité à migrer des machines virtuelles d’un serveur à une autre sans interruption, ou avec une interruption minime et non perceptible par l’utilisateur final
  • Le support de 32 processeurs logiques sur la machine hôte (deux fois plus que dans la première version)
  • Ajout à chaud de disques virtuels VHD sur les machines virtuelles en fonctionnement
  • Second Level Translation (SLAT) : utilisation des fonctionnalités récentes des processeurs pour réduire la charge de l’hyperviseur, avec amélioration de la gestion et baisse de la consommation de la mémoire vive
  • Mémoire dynamique : la mémoire vive est allouée de manière dynamique entre les machines virtuelles

Disques durs virtuels VHD

  • Démarrage direct depuis un disque dur virtuel VHD avec utilisation du matériel présent sur la machine hôte

Terminal Services

  • Nouvelles API pour les développeurs
  • Allocation CPU dynamique
  • Virtualisation de l’adresse IP
  • Support complet des MSI
  • Analyseur de pratiques

Fonctionnalités de gestion

  • Le gestionnaire de serveurs pourra gérer à distance ces derniers
  • Les rôles et tâches les plus importants (Active Directory, DNS, DHCP, etc) pourront être gérés localement ou à distance via des scripts PowerShell
  • Assistant de migration complet pour les rôles et les serveurs en mode Core vers Server 2008 R2
  • Active Directory Domain Services : ajout d’une nouvelle console appelée Active Directory Administration Center et basée sur PowerShell 2.0

PowerShell 2.0

  • Création de fonctions complètes utilisant les commandlets
  • Appels possibles vers les API .NET, quelle que soit la version installée
  • Un meilleur débogage des scripts
  • Souscription au service Windows Event System permettant à PowerShell de réagir à un évènement particulier
  • Écriture possible de commandlets dans les scripts PowerShell, en plus de C# et de VB.NET compilés
  • Portabilité améliorée des scripts entre plusieurs machines
  • Possibilité de créer des paquets contenant des commandlets, avec définition et empaquetage des scripts, pour être envoyés ensuite à d’autres administrateurs
  • Contrairement au premier PowerShell, les informations relatives à la configuration ne sont plus stockées dans la base de registre, mais dans un fichier XML
  • La désinstallation de PowerShell 1.0 est nécessaire avant l’installation de la version 2.0

Gestion de l’énergie

  • Utilisation de l’énergie nécessaire au seul fonctionnement d’une charge précise
  • Réduction de la consommation pour l’utilisation des processeurs à cœurs multiples
  • Contrôle centralisé des politiques de gestion de l’énergie
  • Les systèmes SAN connectés au serveur pourront être paramétrés de manière à ce qu’ils consomment moins d’énergie quand ils ne sont pas pleinement utilisés

Direct Access

  • Direct Access permet à des machines de se connecter aux ressources d’un réseau d’entreprise sans faire appel à un réseau privé virtuel (VPN). Direct Access utilise SSTP, IPSec et IPv6.

Branchoffice Cache

  • Permet de mettre en cache les ressources http et SMB téléchargées par les utilisateurs pour les rouvrir rapidement sans consommer de bande passante

Server Core

  • Le Framework .NET pourra être installé sur un serveur en mode Core afin de pouvoir profiter de toutes les ressources attenantes comme ASP.NET et PowerShell 2.0
D’autres informations devraient arriver très prochainement, mais il faudra en tout cas retenir un élément important : Windows Server 2008 R2 ne sera disponible que pour les processeurs x86-64, c’est-à-dire compatibles avec l’AMD64 (AMD) ou l’EM64T (Intel).

D’ailleurs, le lancement de ce système étant aligné avec celui de Windows 7, on aurait pu imaginer que ce dernier aurait été concerné mais ce ne sera pas le cas, car Microsoft a déjà dit qu'il y aurait bien deux versions : 32 et 64 bits.

http://www.pcinpact.com/actu/news/46900-windows-server-2008-r2-nouveautes.htm