Mesurer les performances des machines virtuelles peux se révéler un véritable casse tête. Hyper-v n'échappe pas à la règle et pour cette raison, ce test n'a pas de valeur en soi et ne prouve absolument rien. Son but est seulement d'illustrer le fonctionnement de Hyper-v et d'essayer de mesurer son empreinte de charge dans les conditions particulières de notre test.

La mesure des performances de Hyper-v néccessitant bien plus qu'un simple article, j'ai volontairement limité mon test aux performances CPU (un MIPS reste un MIPS).
Pour rappel le MIPS (Million Instruction Per Second) est l'unité utilisée pour mesurer la vitesse d'un processeur.

Introduction

Avant de rentrer dans le vif du sujet, une petit rappel du fonctionnement d'hyper-v s'impose.

Comme vous le savez certainement, Hyper-v s'ajoute comme un rôle dans Windows 2008 server.

En réalité, une fois le rôle ajouté, l'hyperviseur est inséré comme pilote prioritaire au boot de windows 2008.

Ce qu'il faut comprendre par là, c'est qu'une fois Hyper-v installé, notre copie de Windows 2008 accède aux ressources CPU à travers l'hyperviseur au même titre qu'une VM.

La partition qui héberge notre copie originale de Windows 2008 est appelée la partition Parent (Cf. Hyper-v, nouveaux concepts et terminologie)

Les machines virtuelles quand à elles tournent dans ce qu'on appelle des partitions enfants (Childs partitions).

... la suite du test sur :

http://www.guvirt.org/index.php?view=article&catid=6:hyper-v&id=27:hyper-v-cpu-benchmark&tmpl=component&print=1&page=

Pour ne pas gacher la surprise je dirais juste que Hyper-V performe plutôt bien ;) en CPU.