Même superbe, l'annonce du support de l'iPhone comme client léger n'est que la cerise sur le gâteau de nouveautés que Citrix a présenté à sa conférence Synergy à Las Vegas. L'éditeur a aussi pré annoncé d'autres évolutions de son offre, toutes orientées vers la virtualisation, comme il se doit.

Citrix a ainsi fait la démonstration technologique d'une version virtualisée de NetScaler, son cache/accélérateur d'applications Web. L'actuel NetScaler MPX, qui utilise du matériel dédié, continuera d'être proposé dans le cadre de déploiements d'envergure. L'appliance virtualisée VPX visera les configurations moins exigeantes. MPX et VPX pourront cohabiter dans une même infrastructure. VPX est promis d'ici la fin de l'année.

XenServer 5.5 se voit enrichi d'un répartiteur de charge (load balancing) et de l'intégration d'Active Directory de Microsoft. Citrix promet la mise à disposition d'ici la fin de l'année d'un switch virtuel, probablement comparable à celui présent dans vSphere, l'offre de son concurrent VMware.

Citrix fait aussi passer sa suite d'administration Essentials en version 5.5. Le fournisseur revendique plus d'une vingtaine de participants à Storage Link, son programme de certification des solutions de stockage avec la suite d'administration Citrix Essentials. Tous les grands noms y figurent, à l'exception, semble-t-il, de Sun, de Cisco et d'IBM.

A noter que les efforts d'administration de Citrix excluent les environnements VMware. L'éditeur se concentre exclusivement sur le sien et celui de Microsoft.
Citrix a aussi pris langue avec Amazon pour interfacer C3 (Citrix Cloud Center) - suite pour la suite qui intègre XenServer, NetScaler, XenApp et XenDesktop- avec les API d'Amazon Web Services.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-citrix-revisite-toute-son-offre-virtualisation-28566.html