Le cabinet EMA estime qu'en moyenne un administrateur peut s'occuper de près de 80 machines virtuelles. Mais l'écart entre les services informatiques les plus et les moins performants peut passer de 1 à 100.

Combien de machines virtuelles un administrateur système est-il capable de gérer ? En ces temps de vaches maigres et de mutation technologique dans les datacenters, la question vaut de l'or puisque plus de 53% des responsables informatiques interrogés par le cabinet d'étude américain EMA (Enterprise management associates) voient dans la virtualisation le moyen crucial de réduire les coûts d'administration et de gestion. 43% d'entre eux la jugent "importante".

De plus, le ratio administrateur/machine virtuelle est un bon indicateur de l'efficacité d'un service informatique. C'est aussi le poste budgétaire le plus facilement ajustable.

Le coût salarial de l'ajout d'une machine virtuelle varie entre 452 $ et 3770 $

Selon les données recueillies par Andi Mann, consultant chez EMA, il faut, en moyenne, un administrateur pour 77 machines virtuelles. Mais l'écart type derrière ce chiffre est significatif. Ainsi, un ratio de 155 machines virtuelles par administrateur n'est pas rare. Mais certains responsables ne s'occupent que de 18 machines virtuelles quand d'autres ont la charge de 1800.

Passé au crible d'un coût salarial de référence de 68 000 $ pour l'administration d'un datacenter, le ratio machine virtuelle / administrateur se traduit par d'importants écarts sur le coût unitaire d'ajout d'une machines virtuelle. Pour les services informatiques les plus automatisés, l'ajout d'une machine virtuelle revient à 452 $. Pour ceux qui sont moins performants, une machine virtuelle supplémentaire revient à 880 $ et peut atteindre la somme vertigineuse de 3 770 $ dans le pire des cas.

Selon Andi Mann, les outils d'administration jouent un rôle important dans la "productivité" des administrateurs. 39% des entreprises interrogées utilisent des logiciels de suivi des configurations, ce qui évite les modifications sauvages. 37% font appel à des outils d'inventaire pour vérifier l'utilisation des équipements et des licences logicielles achetés. 36% se servent d'outils de gestion de capacité pour optimiser la répartition de charge des machines virtuelles. 27% n'hésitent pas à s'équiper de systèmes de télétravail pour intervenir à distance jusqu'au niveau matériel le plus bas des serveurs. Enfin, 24% administrent leurs environnements virtualisés avec les outils de VMware (Infrastructure, vCenter), de Citrix (XenCenter) et de Microsoft (VMM). Un taux étonnamment bas.


Pour en savoir plus :

L'étude d'EMA Best Practices in Virtual Systems Management (VSM): Virtualization Metrics and Recommendations for Enterprises (payante).

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-en-moyenne-un-seul-administrateur-gere-pres-de-80-machines-virtuelles-28593.html