Que ce soit au niveau des serveurs, des applications ou du poste de travail, Microsoft ne ménage pas ses efforts pour rejoindre ses concurrents partis beaucoup plus tôt. Pour autant, des lacunes demeurent.

En matière de virtualisation, Microsoft part de loin. Fin 2007, l'éditeur ne proposait en effet que Virtual Server 2005, un hyperviseur qui ne répondait pas aux contraintes de la production. De fait, ce produit n'était guère utilisé que par des développeurs, tandis que VMware monopolisait le marché. Mais depuis 2008, l'éditeur redouble d'efforts pour rattraper son retard, à tous les niveaux du système d'information - serveurs, applications, postes de travail et outils d'administration.

HyperV-V2 : enfin un hyperviseur adapté aux applications critiques

La pierre angulaire de cette stratégie, c'est l'hyperviseur Hyper-V dont la V2, incluse dans Windows Server 2008 R2, comble en grande partie les lacunes qui le séparait encore de son concurrent VMware. Nouveauté la plus importante, la fonction Live Migration permet, comme VMotion de VMware, de réaliser instantanément des migrations à chaud de machines virtuelles (VM), alors qu'avec la première mouture d'Hyper-V, la fonction Quick Migration, générait une latence de plusieurs secondes.

D'autre part, Hyper-V V2 est capable d'exploiter des plates-formes matérielles de 64 coeurs contre 24 auparavant, soit autant que VMware vSphere 4 sorti en avril dernier. Quant au nombre de coeurs par VM, HyperV-V2 le porte à 4 alors que VMware vSphere 4 monte à 8, ce qui peut être utile pour les grosses bases SQL. Enfin, comme son concurrent, Hyper-V V2 gère un espace mémoire de 1 To.

Microsoft a également fait un effort sur les fonctions d'administration de serveurs virtuels. L'outil de supervision System Center Operation Manager gère ainsi indifféremment des machines physiques et virtuelles. Quant à System Center Virtual Machine Manager (SCVMM), il permet notamment de réaliser un audit de l'existant, d'identifier les serveurs physiques candidats à la virtualisation, d'automatiser leur conversion en VM (fonction P2V) et d'identifier leur cibles matérielles, en tenant éventuellement compte des conflits potentiels entre les différentes VM, selon leurs plages horaires respectives d'utilisation.

La suite chez ZDNET : http://www.zdnet.fr/actualites/it-management/0,3800005311,39712398,00.htm#xtor=RSS-1

L'offre de virtualisation de Microsoft

Offre

Type

Description

HyperV-V2

Hyperviseur

Hyperviseur inclus dans Windows Server 2008 R2

System Center Virtual Machine Manager V2

Outil d'administration

Fonctions d'administration permettant notamment de préparer et réaliser une migration vers une infrastructure virtuelle

FXP Mode et Med-V (Microsoft Enterprise Desktop Virtualization)

Hyperviseur pour client

Hyperviseur intégré à Windows 7 qui permet d'exécuter des applications en mode Windows XP (et systèmes plus anciens comme Windows 2000 dans le cas de Med-V)

App-V

Virtualisation d'applications

Outils de virtualisation des applications permettant de les isoler entre elles et de les diffuser en streaming

Remote Desktop Connection Broker

Virtualisation du poste de travail

Connection broker intégré à Windows Server 2008 R2