Parmi toutes les études que j’ai pu réaliser autour de la sauvegarde avec DPM, l’une que les clients apprécient vraiment et celle de la sauvegarde des environnements virtuels, plus couramment Hyper-V !

Comme présenté à plusieurs reprises sur ce site, DPM 2010 apporte plusieurs nouveautés et améliorations quant à la prise en charge de la virtualisation : Support du cluster CSV, restauration au niveau d’un fichier, support des machines virtuelles hébergées sur ESX, Support du Live Migration, possibilité de restaurer sur un serveur hôte différent.

Voici un Whitepaper très intéressant permettant de vous expliquer comment mettre en place cette protection, quelles sont les règles à appliquer, comment le configurer ainsi qu’un certains nombres de bonnes pratiques.

L’un des gros avantages de la solution Microsoft pour la sauvegarde des machines virtuelles c’est qu’elle permet d’avoir plusieurs instances (versions, sauvegardes) de votre fichier VHD sans pour autant avoir X copies complètes de celui-ci. En effet, DPM est capable de ne répliquer que les blocks modifiés et ainsi optimiser grandement la volumétrie nécessaire ainsi que le temps utilisé pour vos sauvegardes.

Pour rappel DPM 2010, est la troisième génération du logiciel de sauvegarde (après 2006 & 2007) et est actuellement en version RC depuis la semaine dernière.

Voici le lien pour télécharger le document Word et en dessous le lien pour télécharger la version RC :

http://www.mslive.fr/actualites-690-comment-bien-proteger-vos-environnements-virtuels-avec-dpm-2010.aspx