La société EdenWall reçoit une aide pour développer son prochain firewall. L'Etat français aide l'éditeur à développer un pare-feu très performant dans le cadre du dispositif Rapid.

L'éditeur français de pare-feu EdenWall bénéficie d'un sérieux coup de pouce. Son dossier a été retenu dans le cadre du dispositif Rapid (Régime d'Appui aux PME pour l'innovation duale) qui lui garantit un financement de plusieurs centaines de milliers d'euros de la DGA (Direction Générale de l'Armement) et de la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité, de l'Industrie et des Services).

Objectif : « Développer un pare-feu capable de supporter jusqu'à un million d'utilisateurs simultanés. Cette solution sera développée à partir de la technologie NuFW qui équipe les solutions que nous commercialisons déjà », explique Jérôme Notin, le directeur des opérations d'EdenWall. Selon le calendrier défini par l'entreprise, ses développements devraient aboutir à un produit opérationnel d'ici 2 ans.

A la différence d'un filtrage des ports et des adresses IP, les produits d'EdenWall effectuent leur filtrage en identifiant les utilisateurs. Ce qui permet par exemple de sécuriser les connexions des travailleurs nomades indépendamment des machines qu'ils utilisent et du lieu où ils se trouvent. De plus, dans le cadre de RAPID, EdenWall va redévelopper l'algorithme qu'il utilise actuellement pour rendre sa solution beaucoup moins consommatrice en ressources machines.

On imagine aisément l'intérêt pour des forces militaires en opération à l'étranger de limiter la quantité de matériel informatique qu'elles ont à transporter. L'éditeur/constructeur est aidé par Dalibo, un spécialiste des bases de données. Ce partenaire doit solutionner les problèmes des goulets d'étranglement dans la journalisation des fichiers d'historiques (logs) qu'engendre classiquement la montée en performance d'un pare-feu.

Financée par des fonds publics, la solution qui va sortir des laboratoires d'EdenWall sera toutefois sa propriété. L'armée, et plus largement l'Etat, pourraient donc devenir ses clients. Une bonne affaire qui vient s'ajouter au fait qu'EdenWall compte bien faire fructifier ses travaux en commercialisant aussi son produit auprès des entreprises du secteur privé.

« A l'heure actuelle, nous sommes déjà capables de sécuriser plusieurs centaines de milliers de connexions en répliquant des pare-feu. Demain, nous offrirons le même services, mais avec une seule machine à un coût beaucoup plus abordable », prévoit Jérôme Notin.

Passé au système de vente en indirect depuis quelques mois, l'entreprise prévoit logiquement de mettre son produit sur le marché notamment par le biais de partenaires intégrateurs.

http://securite.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-la-france-finance-un-parefeu-pour-1-million-d-utilisateurs-21699-page-1.html