RSA, société filiale d'EMC comme VMware, annonce des versions pour les environnements virtualisés par sa consoeur de trois de ses logiciels : SecurID (authentification), enVision (supervision) et DLP (Data Loss Protection). L'annonce de RSA, dont la réputation de sérieux est bien antérieure à son rachat par EMC en 2006, constitue un atout important pour VMware qui continue de se poser en éminence technologique de la virtualisation.
Par ailleurs, RSA, toujours en association avec VMware, mais aussi avec Archer Technologies, en cours de rachat par EMC, et Intel ont fait la démonstration d'une infrastructure cloud de confiance (trusted).
Le socle de ce PoC (Proof of Concept) repose sur le processeur Intel Westmere, successeur des Xeon 5500 dont l'annonce est imminente. Cette puce est la première du fondeur à embarquer la Trusted Execution Technology (TXT) qui est censée garantir l'intégrité de chaque étape du démarrage d'un système. Il vérifie le Bios à son initialisation, s'assure de la conformité de la configuration matérielle et finit par le lancement de l'hyperviseur. Une fois la configuration opérationnelle, la puissance des six coeurs du Westmere lui permet d'afficher des temps de cryptage et de décryptage nettement réduits par rapport à la génération précédente. Bien sûr, la couche d'hypervision est sécurisée et les couches logicielles supérieures répondent aux mêmes niveaux d'exigence.

RSA extends security tools to VMware