Les systèmes de refroidissement des datacenters sont visés au premier chef par ce nouveau décret.

Tous les systèmes de refroidissement d'une puissance égale ou supérieure à 12 kilowatts devront désormais être régulièrement audités par un organisme indépendant accrédité. Cela concerne notamment les climatisations de datacenters. C'est la conséquence d'un décret paru vendredi 2 avril 2010 au Journal Officiel. L'objectif de l'audit est de vérifier l'adéquation du système aux besoins et à l'état de l'art. L'auditeur aura notamment pour mission d'indiquer quelles améliorations il préconise pour le système, ce qui peut aller jusqu'à son remplacement, notamment si le système de refroidissement consomme trop d'énergie par rapport à sa puissance utile compte tenu de l'état de l'art.


Le décret précise : « L'inspection comporte l'inspection documentaire, l'évaluation, lors de l'inspection sur site, du rendement du système de climatisation et de son dimensionnement par rapport aux exigences en matière de refroidissement du bâtiment, ainsi que la fourniture des recommandations nécessaires portant sur le bon usage du système en place, les améliorations possibles de l'ensemble de l'installation, l'intérêt éventuel du remplacement de celui-ci et les autres solutions envisageables. »L'audit doit être réalisé tous les cinq ans et au plus tard dans l'année qui suit les remplacements d'équipements. La première inspection pour les systèmes existants doit avoir lieu dans les trois ans (deux ans pour les systèmes de plus de 100 kW).

Il n'y a cependant aucune obligation d'aucune sorte pour suivre les recommandations faites par l'auditeur. Et aucune sanction spécifique n'est prévue en cas de non-réalisation de l'audit obligatoire.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-audit-de-la-climatisation-des-datacenters-devient-obligatoire-30352.html