Selon un blog de Microsoft, l'éditeur a décidé de mettre un terme à son soutien du processeur Intel Itanium qui anime encore des systèmes haut de gamme chez HP, Bull ou Nec. Comme pour Windows NT pour PowerPC il y a 10 ans, la version actuelle de son système d'exploitation Windows Server sera donc la dernière pour IA-64.

«Windows Server 2008 R2 sera la dernière version de Windows Server à supporter l'architecture Intel Itanium," indique Dan Reger, responsable de la plate-forme chez Microsoft, sur le blog Windows Server Division. SQL Server 2008 R2 et Visual Studio 2010 sont également les dernières versions pour Itanium." Ces annonces arrivent comme un véritable revers pour Intel, qui a bataillé pour imposer ses processeurs IA-64, Merced puis Itanium, sur les serveurs haut de gamme à tolérance de panne. Après plusieurs mois de retards, le fondeur avait annoncé en février dernier la version quatre coeurs de sa puce Itanium Tukwila. Rappelons pour être complet que Red Hat avait déjà annoncé en janvier dernier que la prochaine version de sa distribution Linux ne prendrait plus en charge la plate-forme Itanium.


Analyste au Burton Group, Nik Simpson a expliqué que ce n'était «pas une coïncidence que Microsoft annonce sa décision après qu'Intel ait dévoilé sa plateforme multi coeurs Xeon 7500 Nehalem-EX. Cette dernière inclut des fonctionnalités de fiabilité haut de gamme (Race) autrefois réservé à l'environnement Itanium. Pour Microsoft, la fiabilité a été la seule chose qu'Itanium avait pour lui ; le nombre de licences Windows vendues sur Itanium est négligeable par rapport à l'activité x64. Ainsi, la décision d'abandonner Itanium a probablement été très facile à prendre", conclut Nik Simpson sur son blog.

Dans son post, Dan Reger de Microsoft précise encore que "l'évolution naturelle de la plate-forme x86 64 bits (x64) a abouti à la création de processeurs et de serveurs qui offrent l'évolutivité et la fiabilité nécessaires pour supporter des charges de travail aujourd'hui qualifiées de «critique ». Conformément à sa politique de soutien standard, Microsoft continuera de fournir un support principal pour les systèmes Itanium jusqu'en juillet 2013, et un soutien prolongé jusqu'en juillet 2018.

--> La suite sur le site :

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-microsoft-abandonne-windows-server-pour-itanium-30361.html