Le bon démarrage de Windows 7 semble faire l’unanimité. Quelle que soit le métrique considéré : nombre de copies vendues (90 millions), pourcentage d’utilisateurs de ce système surfant sur le web (10 %) et même pénétration en entreprise (un pc sur quatre en France), l’ensemble des feux sont au vert concernant l’adoption du successeur de Vista.

Microsoft France faisait le point sur les premiers six mois de Windows 7 la semaine dernière et invitait clients et partenaires intégrateurs à venir témoigner de leur expérience, l’occasion de prendre un peu de recul sur les raisons qui poussent les entreprises à adopter ce système.

Parmi les données présentées par le marketing de Microsoft France on notait que cinq millions de copies de Windows 7 étaient en service en France et que la progression des ventes suivait une courbe trois fois plus rapide que dans le cas de Vista, ce qui ne surprendra pas grand monde.

Microsoft rappelait que d’après une étude récente de Forrester, 57 % des entreprises consultées prévoyaient de migrer dans les 12 à 18 mois.

Un facteur que n’a pas évoqué Microsoft et qui explique pourtant en grande partie l’engouement des entreprises pour Windows 7 tient à la proportion inhabituelle de sociétés ayant fait l’impasse sur Vista. Au moment de la sortie de Windows 7, trois ans après le lancement de Vista, ce dernier comptait pour moins de 20 % des postes en entreprise. Ce qui signifie que 80 % des postes étaient encore sous Windows XP, voir Windows 2000, des systèmes accusant presque une décennie.

--> La suite sur le site :

http://www.zdnet.fr/blogs/a-propos-de-microsoft/retours-d-experience-windows-7-ou-pourquoi-les-entreprises-choisissent-elles-finalement-de-remplacer-windows-xp-39750778.htm#xtor=RSS-1