image-7Je viens tout à fait par hasard de dénicher une vidéo, postée sur le blog du distributeur Miel il y a 3 mois et également visible sur le site de Citrix, racontant l’histoire de Eneria, cette PME française de 700 personnes, concessionnaire exclusif de la marque de moteurs et groupes électrogènes Caterpillar en France et à l’étranger.
Manque de réactivité chez VMware
Comme le montre la vidéo, Eneria a décidé de repenser son infrastructure de virtualisation, et a finalement décidé de laisser tomber VMware pour XenServer. “La raison ne porte pas sur les fonctionnalités. Dans certains cas, VMware a l’avantage, et dans d’autres, c’est XenServer, comme dans le cas de la gestion de la mémoire par exemple” se souvient Jean-Marc Leroux, DSI de Eneria. Le véritable argument ? ” La simplicité pour télécharger les applications, et la réactivité de Citrix. Chez VMware, cela devient complexe d’avoir les licences” explique-t-il. Un argument recevable, mais est-il suffisant ? L’histoire ne dit pas si le coût a été aussi déterminant, et si d’autres raisons ont poussé l’entreprise à se débarrasser de VMware. Elle ne dit pas non plus à quel type d’infrastructure l’entreprise a affaire, et quel type d’applications elle virtualise.
Quoiqu’il en soit, selon les dires du DSI, la migration de VMware vers XenServer a été simple. Aujourd’hui, Eneria envisage la virtualisation de XenApp sur XenServer.
A noter, Jean-Marc Leroux est aussi vice-président du Groupe Utilisateur Citrix.

http://www.speedfirenetwork.net/virtuanews/?p=1595