Dans sa dernière mouture, la solution de virtualisation pour postes de travail XenDesktop est plus simple à administrer, plus rapide et elle accepte également une grande variété de terminaux, comme les smartphones.

Aujourd'hui, à l'occasion de Citrix Synergy 2010 à Berlin, l'éditeur a dévoilé la dernière mouture de XenDesktop, sa solution de virtualisation pour postes de travail. La version 5 de la plate-forme améliore la simplicité d'utilisation et apporte davantage de ressources aux postes de travail virtualisés à la fois pour les utilisateurs finaux et pour les informaticiens. « Nous souhaitions apporter davantage de rapidité à notre offre afin d'accompagner la croissance des entreprises », a déclaré Mark Templeton, PDG de Citrix lors de la cérémonie d'ouverture. Le pari semble être réussi puisque les utilisateurs peuvent désormais achever l'installation de XenDesktop 5 en seulement 10 minutes. De plus, la console Desktop Studio simplifie la tâche des administrateurs dans la gestion des postes de travail virtuels. L'installation de nouveaux utilisateurs ne leur prendrait plus que quelques secondes. La solution proposée tire également partie de la console Desktop Director, en donnant aux départements informatiques un plus grand contrôle des postes de travail virtuels à travers l'entreprise, grâce à des informations en temps réel sur les usages, les statuts et niveaux de service.

Prise en compte des smartphones et des tablettes

La dernière version de l'outil de virtualisation supporte Microsoft System Center, ce qui autorise l'administration des applications sur des postes de travail virtualisés ou physiques. En outre, la plate-forme accepte désormais une plus grande palette de terminaux, des milliers de produits faits par d'autres (éditeurs ou constructeurs) et une génération complète d'applications web en mode SaaS (software-as-a-service). Elle étend notamment les bénéfices de la virtualisation à d'autres équipements comme les smartphones et ce, pour la première fois, leur donnant la possibilité de fonctionner en mode virtuel à travers l'hyperviseur Xenclient.. L'outil prend également en compte certaines améliorations avancées pour l'utilisateur, par exemple, la capacité d'utiliser à partir de tablettes mobiles, tels l'iPad d'Apple ou la PlayBook de BlackBerry, certaines applications qui n'avaient pas été développées au départ pour les écrans tactiles. Parmi les autres évolutions apportées à cette version 5, l'on notera des améliorations pour l'affichage HD (haute définition) notamment avec une bande passante faible.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-synergy-2010-citrix-etend-les-benefices-de-la-virtualisation-avec-xendesktop-5-31854.html