L'évolution vers Windows 7 préempte le temps de la moitié des équipes d'un département informatique, souligne une étude publiée par Symantec. Mais ce rapport démontre également que les services informatiques considère la migration vers Seven comme importante, en dépit des importantes ressources mobilisées.

Quelques 1 360 responsables informatiques ont été interrogés pour une étude, commandée par la firme de sécurité Symantec. Le rapport publié par l'éditeur montre que près d'un quart des entreprises (23%) dans le monde sont passés à Windows 7 depuis Windows Vista, trois ans seulement après le lancement de ce dernier. Symantec a constaté que la planification et le processus de migration implique activement la moitié de tous le personnel. Dans une autre étude, le Gartner a constaté que les entreprises consacrent de 12 à 18 mois sur le seul processus de planification. L'enquête de Symantec a également montré que la migration a pris plus longtemps que prévu, en raison d'une incompatibilité de certaines applications (citée par 52 %).

La même étude constate que les responsables informatiques sont contents de l'ensemble des avantages tirés de cette évolution. Interrogés sur les facteurs qui avaient été " quelque peu ou beaucoup améliorés " depuis la migration, la performance arrive en tête à 79%, suivi d'une expérience utilisateur final et de la sécurité (76% pour chaque). Les autres facteurs positifs sont la fiabilité (74%), la facilité d'utilisation (69%) et de la gestion (66%).

D'autres conclusions du rapport de migration vers Windows 7:


- La préparation : les sondés ont expliqué que leurs équipes informatiques ont dépensé en moyenne dix heures pour préparer la mise à jour - y compris la planification, la formation et des pilotes.

- Le processus de migration : la durée moyenne du temps consacrée à la migration de chaque machine existante disposant d'un ancien OS est de 5 h, mais elle est réduite  à 4 h dans le cadre du déploiement d'un nouveau PC.

- L'automatisation : des commentaires des répondants ont indiqué que si une organisation avait au moins dix ordinateurs, cela valait la peine d'automatiser le processus de migration.

- Rajeunir à l'ensemble du parc : de nombreuses sociétés ont déclaré avoir utilisé leur mise à niveau vers Windows 7 comme une occasion pour mettre en oeuvre certains standards. Déployer une interface de bureau virtuelle et des mesures de sécurité supplémentaires. Afin de gérer les applications qui incompatibles avec Seven, 71% des répondants les ont tout simplement remplacé.

- Résultat : dans l'ensemble, 78% des équipes informatiques ont déclaré que le processus de migration s'était passé «en douceur», et 63% qu'il était plus facile que leur dernière mise à jour d'OS. Sur les 62% des sociétés qui  s'étaient fixés des objectifs de ROI (retour sur investissement), 90% les ont atteint.

" Pour de nombreux responsables IT, la migration vers Windows 7 est le projet le plus important de l'année 2010 ", a déclaré Christine Ewing, directrice marketing produit chez Symantec. " Notre enquête démontre que, tandis que si certaines sociétés ont pris du retard en raison d'incompatibilité applicative et/ou des contraintes budgétaires, la plupart des compagnies interrogées ont  atteint leurs objectifs lors de cette transition, à savoir une plus grande fiabilité, des performances améliorées et une meilleure expérience pour l'utilisateur final" conclut la responsable.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-migration-vers-windows-7-gourmande-en-ressources-mais-necessaire-32037.html