Selon des informations publiées le 4 janvier par notre confrère Chris Mellor du Registrer, EMC refond sa gamme en unifiant les produits Clariion et Celerra dans les familles VNX5000 et VNX7500.

Si EMC a prévu de présenter les 18 janvier aux États-Unis et  19 en Europe ses baies de stockage unifiées VNX (nom de code Culham) à la presse et à certains de ses clients, certaines informations ont filtré sur la toile. Notre confrère britannique The Register a le premier indiqué les principaux détails concernant les baies VNX5000 et VNX7500 qui viennent épauler les systèmes Clariion et Celerra pour mieux faire face à la concurrence de NetApp. Beaucoup considèrent en effet que les systèmes FAS6000 et 3000 de NetApp sont aujourd'hui parmi les meilleurs du marché notamment dans le cadre d'un usage avec des serveurs virtualisés. Sur son site web, EMC annonce depuis plusieurs jours la conférence du 18 janvier et invite ses clients à s'inscrire pour suivre en direct l'événement.

Selon les informations publiées par El Reg, EMC devrait annoncer quatre baies de la série VNX5000, les 5100, 5300, 5500 et 5700, et un modèle haut de gamme le VNX7500. Ces produits seraient disponibles en mode bloc, en mode fichiers et en mode unifié (accès bloc et fichiers) et supporteraient les disques SSD en miroir (option (FAST Cache) pour proposer des classes de stockage Le VNX5100 peut accueillir jusqu'à 100 Go de FAST Cache, le 5300 300 Go, le 5500 1 To et le 5700 1,5 To. Comme chez les principaux concurrents, les algorithmes FAST (Fully Automated Storage Tiering) d'EMC déplacent automatiquement les données dans la classe de stockage la plus adaptée : SSD, SAS 15k ou SAS 7200. Dans la série bloc, les VNX peuvent être configurées en RAID 0, 1, 3, 5 et 6.

Stockage multi couches avec des SSD et des SAS

Toujours selon El Reg, la fonction FAST Cache peut être configurée pour utiliser 100 ou 200 Go en SSD en fonction de l'espace disponible. Les différentes capacités de stockage sont répertoriées sous les appellations 100, 200, 300, 600 et 2000 SAS ce qui indiquerait que le système utilise des SSD de 100 et 200 Go, des disques durs SAS 2.0 à 15 000 t/m de 300 et 600 Go et enfin des disques durs SAS 2.0 à 7200 t/m de 2 Go (les Constellation de Seagate par exemple). Si le VNX5700 est donné pour supporter 4 bus SAS, en modes fichiers et unifié, cette baie supporte de 2 à 4 data movers  (des passerelles virtuelles NFS) et 3 cartes d'entrée/sortie.  En mode bloc, les cartes I/O peuvent être au nombre de 3 ou 4 pour accueillir 4 contrôleurs FC 8 Gbit/s appairés, 2 ports  Ethernet iSCSI 10 Gbit/s, 4 Gigabits iSCSI,  et 2 autres FCoE.

Pour chapeauter cette gamme, EMC devrait encore annoncer le VNX7500 qui pourra offrir jusqu'à 2,1 To en SSD (FAST Cache toujours)  et supporter 4 ou 8 bus SAS. En modes fichiers et unifié, cette baie supporte de 2 à 8 data movers.  Le mode fichiers offre 1 contrôleur configurable, le mode unifié  en propose 1, 2 ou 3. En mode bloc, les cartes I/O peuvent être au nombre de 2, 3 ou 4 et peuvent accueillir le même nombre de contrôleurs FC, Ethernet iSCSI et FCoE. El Reg ajoute n'avoir pas vu d'options I/O pour les baies VNX 5100, 5300 et 5500.

Nous confirmerons et étofferons ces informations après la conférence de presse d'EMC à Londres le 19 janvier prochain. Notamment les promesses d'EMC qui s'engage à dépasser la barre du million d'IOPS (entrées/sorties par seconde) avec ces nouvelles baies VNX pour contrecarrer les dernières annonces de ses concurrents HDS, HP IBM,et NetApp. Enfin sur son blog, Mike Riley, directeur technique et stratégie chez NetApp, a réagi hier aux informations publiées par El Reg, et demande à ses clients de ne pas se laisser distraire par les préannonces d'EMC quant aux performances des VNX (un million d'IOPS annoncés).

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-emc-prepare-la-sortie-de-ses-baies-de-stockage-unifiees-vnx-32545.html