L'infrastructure de bureau virtuel (VDI) coûte peut-être moins cher que l'achat de nouveaux ordinateurs. Mais c'est la possibilité de gérer une multitude de postes de travail hôtes via une image unique qui constitue l'avantage le plus intéressant.

Beaucoup d'entreprises continuent à faire tourner Windows XP sur un nombre important d'ordinateurs de bureau de leur parc informatique, quand ce n'est pas sur la totalité d'entre eux. Soit parce que la migration nécessite des mises à niveau matérielles coûteuses, une mobilisation importante en temps de travail pour le transfert des paramètres, et une formation de l'utilisateur. Soit parce qu'il n'y a tout simplement pas de raison impérieuse à faire passer les utilisateurs sur un nouveau système d'exploitation et à les orienter vers de nouvelles applications. Dans certains cas, les deux raisons sont liées.

Mais, si l'on considère que Microsoft a déjà cessé de livrer des correctifs pour Windows XP - hormis les correctifs de sécurité - et que l'éditeur a programmé la fin de tout support pour ce système d'exploitation pour 2014, cette stratégie ne sera pas tenable plus longtemps pour beaucoup d'entreprises.

--> La suite est à voir sur le site : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-vdi-quels-avantages-quels-inconvenients-48294.html