Les refontes d'architectures induites par la consolidation et la virtualisation devraient entraîner des dépenses plus élevées dans les DSI. Du moins, c'est le souhait des DSI.

Les deux tiers des DSI français prévoient d'augmenter leurs investissements en 2013 contre 71% en zone EMEA. 10% seulement envisagent de les réduire, le solde pensant conserver un niveau constant par rapport aux trois à cinq dernières années. C'est l'étonnant premier enseignement, en cette période de crise, d'une enquête de Vanson Bourne sponsorisée par Riverbed qui vient d'être publiée.

La raison majeure de cette croissance des investissements réside dans le choix fait par beaucoup d'entreprises de consolider et virtualiser leurs infrastructures. Certes, les coûts récurrents vont baisser mais il est nécessaire de construire la nouvelle architecture. 28% des DSI expliquent ainsi l'investissement directement par le souhait de réduire ces coûts récurrents. 33% jugent quant à eux nécessaire de préparer leurs entreprises aux futurs défis de la prochaine décennie.

--> La suite est à lire sur le site : http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-priorite-des-dsi%a0-consolider-virtualiser-et-optimiser-le-reseau-25975.html