Selon un rapport publié par la société Cyveillance nos bons vieux antivirus ne seraient pas très brillants face aux parasites venus du web, qui infectent l'internaute à la visite d'un site internet piégé. Les meilleurs d'entre eux ne détecteraient les malwares web qu'une fois sur deux... dans le meilleur des cas ! Une tendance confirmée par l'éditeur Websense, chiffres à l'appui.

Le rapport publié par Cyveillance n'est pas tendre avec les éditeurs d'antivirus. La société, spécialisée dans la détection de la fraude sur Internet, publie les résultats de six mois d'observation des fraudeurs, phishers et autres escrocs du web. On y trouve bien entendu des chiffres intéressants sur la fraude elle-même, mais c'est surtout l'attaque en règle contre les antivirus du marché qui a retenu notre attention.

Cyveillance note ainsi que les binaires utilisés dans le cadre des fraudes en ligne échappent le plus souvent aux principaux antivirus du marché, même lorsqu'ils sont à jour de leurs signatures. La société a ainsi soumis à quatorze antivirus du marché les échantillons de binaires malveillants récupérés par ses soins lors d'attaques au second semestre 2009.

Kaspersky, McAfee et Nod32 s'en sortent le mieux à ce petit jeu de la détection en aveugle. Mais avec seulement 38% et 37% de taux de détection moyen par jour sur la période (juillet à décembre 2009), la protection demeure insuffisante. Les autres cadors du marché sont quant à eux tous sous la barre des 30% de taux de détection, et jusqu'à 11% pour VirusBuster, la lanterne rouge de ce test.

--> le reste de l'article est sur le site Security Vibes  :

http://www.securityvibes.com/cyveillance-websense-etude-anti-virus-jsaiz-news-3003561.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+securityvibes-france-news+%28SecurityVibes+France+-+News%29