Hitachi Storage Cluster connecte les machines virtuelles aux disques les plus proches de façon à maintenir les performances.

La solution pour basculer à chaud des serveurs virtualisés par Microsoft entre deux salles informatiques existe enfin. C'est le constructeur HDS qui la propose avec HSC (Hitachi Storage Cluster). Il s'agit de la déclinaison Windows de Hitachi Storage Replication Adapter pour VMware. Initialement lancé en mai 2009 pour Hyper-V, HSC sait désormais suivre les serveurs qui migrent en restant en fonctionnement. HSC nécessite des baies de disques de la gamme AMS dans les deux salles informatiques, lesquelles répliquent régulièrement leurs données, sans l'aide d'un logiciel extérieur. L'extension HSC s'installe sur chacun des serveurs Windows de supervision des deux sites.

Maintenir la cohérence entre deux sites

Hitachi Storage Cluster détecte chaque basculement de machines virtuelles entre les salles informatiques, et indique à l'hyperviseur Hyper-V quels nouveaux disques locaux leur affecter. Sans HSC, les serveurs virtuels déplacés vers le second site continueraient à lire et à écrire leurs données sur les disques du premier site. Ce qui est pénalisant en termes de performances, d'autant plus si les deux sites sont éloignés.

Mais HSC va plus loin. « Son avantage est surtout de suivre la cohérence des données entre les salles informatiques », indique Florent Botton, chef de produits chez HDS. Ainsi, HSC indique à Hyper-V soit l'endroit où il peut migrer en urgence un serveur virtuel pour qu'il continue d'accéder à pleine vitesse à ses données en cours, soit combien de temps un serveur virtuel devra attendre dans une nouvelle salle avant que toutes ses données soient rapatriées

http://pro.01net.com/editorial/512306/techdays-2010-hds-replique-a-chaud-les-serveurs-virtuels/