Le spécialiste des solutions de virtualisation lance la version 4.0 de sa solution phare VMware View, désormais associée à sa plate-forme globale vSphere.

VMware vient de lancer sa nouvelle plate-forme phare pour la virtualisation des postes de travail : VMware View 4.0. Elle sera mise à disposition des clients à partir du 19 novembre.

“C’est l’un des trois grands axes de développement avec le cloud et la fédération des clous publics et privés”, déclare Carole Manuali, chef de produit pour les solutions de virtualisation pour les postes de travail chez la branche française de VMware. 

“100% des groupes inscrits sur le CAC 40 ont adopté une solution VMware”, poursuit-elle.

“Les entreprises veulent dépasser le stade de la la virtualisation des serveurs et regardent maintenant ce qu’il est possible de réaliser en termes de virtualisation des postes de travail.”

Sachant que les décisions d’investissement IT au sein des entreprises prennent en compte plusieurs critères : productivité accrue, continuité d’activité assurée et réduction des coûts de maintenance du parc informatique.

Avec VMware View 4.0, l’éditeur, qui dispose d’une place prédominante sur le marché de la virtualisation dans le monde (80% de part de marché), pense avoir la solution qui répond aux demandes du marché.

En termes d’innovation technologique, VMware View 4.0 embarque le nouveau protocole PCoIP (pour PC over IP) issu de Teradici.

“Cette société canadienne a développé ce protocole sous forme de composant hardware pour le compte de Samsung par exemple. VMware s’est associé pour élaborer la version logicielle”, précise la représentante de VMware France.

Concrètement, ce protocole d’affichage a vocation à optimiser le temps de réponse d’affichage dans une architecture WAN (Wide Area Network). Ce qui est susceptible d’intéresser les grandes entreprises confrontées à des problématiques réseaux multi-sites physiques.

Sur le front des synergies produits, VMware View 4.0 est désormais associé à la plate-forme globale VMware vSphere 4 basée sur le cloud computing dont le lancement remonte à mai 2009.

“Nous allons lancer des packages associant VMware View 4.0 et VMware vSphere version Entreprise Plus”, explique Carole Manuali. C’est clairement une nouvelle offensive alors que son concurrent Citrix affiche aussi clairement ses ambitions sur ce segment du marché de la virtualisation.

7000 entreprises ont adopté VMware View

VMware View 4.0 est commercialisé en deux éditions : VMware View 4 Enterprise Edition (150 dollars par connexion simultanée) et VMware View 4 Premier Edition (250 dollars par connexion simultanée). “Les prix n’ont pas changé par rapport à View 3 à condition d’avoir opté pour  la maintenance”, assure Carole Manuali.

7000 entreprises dans le monde auraient adopté la solution VMware View, déployée sur un parc global d’un million de postes de travail.

En France, l’éditeur cite des références comme Agrica (société de prévoyance), l’Université de Rennes II, le centre hospitalier Poissy Saint-Germain ou la mairie de Drancy (Seine-Saint-Denis). En tout, cela fait “plusieurs dizaines de clients” sur le territoire national.

En dehors des accords OEM, la distribution des solutions VMware est assurée par trois grossistes dans l’Hexagone (Amostec, Magirus, Distrilogie) en lien avec un vaste réseau de revendeurs. L’éditeur prévoit une certification spécifique pour les compétences desktop destinée aux revendeurs.

http://www.itespresso.fr/vmware-veut-garder-un-avantage-sur-la-virtualisation-des-postes-de-travail-32314.html