Citrix a dévoilé son hyperviseur de bureau XenClient, lors de la conférence Synergy à San Fransisco qui permet aux ordinateurs de bureau d'exécuter une machine virtuelle installée directement sur le portable d'un utilisateur. Cette approche offre une gestion centralisée des postes de travail, tout en assurant de meilleures performances que les technologies VDI qui nécessitent l'exécution des applications sur des serveurs distants. En attendant la version finale, prévue dans quelques mois, une version d'essai est disponible en téléchargement depuis cette semaine.

L'an dernier, Citrix et VMware, qui avaient tous deux prévu de livrer des hyperviseurs de type bare-metal, ont subi quelques retards, d'une part à cause de problèmes de développement de pilotes nécessaires aux utilisateurs de PC et d'autre part pour avoir eu besoin de plus de temps pour convaincre les fabricants d'ordinateurs de soutenir leurs programmes. Mais le communiqué de Citrix annonçant la sortie de XenClient, vient indiquer que la technologie hyperviseur client est quasiment prête pour arriver en entreprise. Selon l'éditeur, cette solution sera idéale dans certaines situations : où « il faut apporter son propre PC », pour les entreprises qui veulent afficher plus qu'une seule image de bureau sur un ordinateur portable, et pour les utilisateurs qui doivent séparer l'usage de leur poste de travail personnel et celui de leur portable d'entreprise.

Pour l'instant, Citrix lance une version XenClient « candidate » et un kit permettant aux professionnels informatiques de le tester et de connecter des PC virtuels sur des déploiements XenDesktop existants. « Citrix a expérimenté XenClient avec ses partenaires Intel, HP et Dell, mais n'a pas encore éprouvé l'hyperviseur dans les différents modes d'utilisation » a déclaré Wes Wasson, directeur marketing chez Citrix. « Le produit devrait être disponible « rapidement » - d'ici quelques mois - et sera livré pré-installé sur le matériel des principaux fournisseurs » a t-il ajouté. « La sortie de XenClient place Citrix devant VMware dans la course à l'hyperviseur client, même si cette technologie demande encore de la maturation et ne sera probablement pas adoptée à large échelle avant 2011 ou 2012, » selon Chris Wolf, analyste chez Burton Group.

Des inconvénients et des avantages

Les responsables en sécurité informatique ne sont pas très chaud non plus pour laisser les ordinateurs personnels des salariés se connecter sur le réseau de l'entreprise, et « Citrix doit encore convaincre, malgré ses promesses de cloisonner davantage les applications personnelles de celles de l'entreprise sur XenClient » souligne l'analyste avant d'ajouter « pour une version produit 1.0, XenClient arrive avec le minimum de caractéristiques que l'on peut attendre d'un hyperviseur client, en termes de sécurité ». « Créer un hyperviseur client est plus compliqué que de créer des technologies serveurs du fait des problèmes que cela pose avec la gestion de l'audio, des périphériques USB, des webcams, des réseaux sans fil et Bluetooth, » explique Citrix dans une vidéo sur XenClient.

Mais les avantages ne manquent pas. Les utilisateurs peuvent faire des va et viens entre leur bureau particulier et celui de l'entreprise en appuyant simplement sur une touche, tout en restant « totalement indépendants sur le plan de la sécurité, » du moins selon l'éditeur. Ce dernier avance également que l'usage d'un ordinateur personnel sur un système d'entreprise offre aux utilisateurs un moyen plus sûr d'installer des applications privées, sans compromettre pour autant le réseau de leur entreprise. Les services informatiques peuvent définir des politiques empêchant les utilisateurs de copier et de coller des données entre environnement d'entreprise et bureau personnel, ou d'empêcher une image de bureau d'accéder à certains réseaux. Toutes les applications d'entreprise et les données peuvent être synchronisées au réseau de l'entreprise, de façon à pouvoir récupérer le bureau du salarié même si la machine physique tombe en panne. « Citrix a créé un bon modèle pour accéder aux applications, » a indiqué Chris Wolf, « mais elle doit encore améliorer la duplication des images de bureau pour permettre des sauvegardes plus efficaces. » Ajoutant que « Citrix allait encore travailler sur la gestion de l'image de bureau en général. »

Les entreprises disposant d'équipes de salariés mobiles seront intéressées par XenClient, « car il semble que cette version ne  fonctionne que sur des ordinateurs portables, et ne gère pas les pilotes des périphériques prévus pour les ordinateurs de bureau » a expliqué Chris Wolf. « Certains clients peuvent avoir besoin d'un hyperviseur client, même s'ils ne prévoient pas de le déployer pour des ordinateurs portables ».

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-citrix-devoile-xenclient-hyperviseur-bare-metal-30670.html