Une étude menée par l’Américain Zetta auprès de 230 professionnels de l’IT a révélé que la moitié d’entre eux comptaient prochainement exploiter le stockage dans le Cloud. L’enquête a porté sur différents secteurs tels que le gouvernement, l’éducation, les industries technologiques, les services financiers et la manufacture. Parmi les bénéfices mis en avant par les personnes interrogées on trouve des coûts bas et une croissance dynamique, à 49 % chacun. Les applications de sauvegarde et d’archivage sont respectivement plébiscitées à 44 et 38 %.En revanche, les aspects de sécurité et de confidentialité ont été évoqués à 60 % comme étant un frein à l’adoption de stratégies de stockage dans le Cloud, un chiffre à comparer aux 47 % relevés lors d’une précédente étude Zetta réalisée en 2009.

zetta

Il ressort également que 60 % des répondants ont été incapables de définir clairement leur RTO ou Recovery Time Objective (acronyme pour durée maximale d’indisponibilité admissible - délai maximal au terme duquel l’activité d’une entreprise doit avoir redémarré avant que l’impact ne soit jugé comme grave).

Selon un autre rapport intitulé « Small and Mid-Sized Organizations Gain Disaster Recovery Advantages Using Cloud Storage », les entreprises qui stockent leurs données dans un Cloud public réussissent une reprise d’activité quatre fois plus vite que les organisations gérées par des services IT traditionnels.

--> A voir la suite sur le site :

http://www.zdnet.fr/blogs/cloud-news/sauvegarde-et-archivage-plebiscitees-pour-le-cloud-39758311.htm